10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 08:33
Mon oncle


Oncle Giorgio,
le frère de ma mère,
vivait dans un pays lointain.
Je ne sais pas très bien lequel.
Je ne l'ai jamais su.

Peut-être un de ces pays d'Amérique du Sud
aux frontières mouvantes, aux routes incertaines,
aux montagnes plantées de militaires et de villages fantômes,
aux plaines-tambours martelées dans la nuit
par des chevaux sauvages,
puis à tout jamais avalées par la poussière et l'oubli.

Peut-être.
Peut-être vivait-il en Amérique du Sud.
Il aurait aussi bien pu vivre en Chine ou à Paris,
pour moi, c'était pareil.
Avec mes jambes d'enfant,
Dans mes rêves d'enfant,
l'autre côté du boulevard,
c'était déjà le bout du monde.
...

Il faudra que je vous raconte ce Noël
où il sortit de sa poche
une minuscule boite de bois verni
qui contenait
trois oiseaux étranges
qui, dans la nuit
éclipsaient l'éclat de toutes les guirlandes.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Stéphane Servant - dans CARNETS
commenter cet article

commentaires