M'ECRIRE

3 juillet 2015 5 03 /07 /juillet /2015 11:48

Lever les voiles.

Prendre le large.

Glisser l'aile sous le vent.

Aller voir ailleurs.

Si l'autre y est.

Et si par hasard

J'y suis aussi.

 

Le vent

Je vous donne rendez-vous

dès la fin de l'été pour la parution

de trois récits où il sera question

d'amour, de liberté et de transmission.

Mais pas que...

 

Fin août,
il y aura un chapiteau de cirque, un vieux lion,
des livres grignotés, une couverture d'histoires tissées.
Ce sera la sortie du roman " La langue des bêtes "
aux éditions du Rouergue.

Le vent

En septembre,
ronces, chèvrefeuille et chardons, une escapade dans les bois,
la nuit et le jour, et l'amour toujours
pour " Ma Mère "
un album patiemment élaboré avec Emmanuelle Houdart
aux éditions Thierry Magnier

Le vent

En octobre,
nous nous retrouverons
pour partager des sablés au gingembre,
des frissons, des rires et des polkas
autour de " Cinq minutes et des sablés ",
un album mitonné avec irène Bonacina
aux éditions Didier Jeunesse.

 

Le vent

D'ici-là

Bon vent !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Stéphane Servant
commenter cet article
17 juin 2015 3 17 /06 /juin /2015 08:04

En novembre 2012, j'étais invité au Festival Grains de Sel, à Aubagne.
Un matin froid, j'ai partagé en terrasse un café chaud avec Emmanuelle Houdart.
C'était la première fois que nos routes se croisaient.
J'étais très intrigué par la femme qui se cachait
derrière ces images bouleversantes,
toujours sur le fil
de l'humanité.
Ce que nous nous sommes dit ce matin-là restera secret.
Mais, ce matin-là, à ma grande surprise,
j'ai rencontré une femme
qui ne se cachait pas.

Le temps passe, on le sait.
Et plus le temps passait, plus j'avais envie d'écrire pour elle.
Parce que sa vérité nue m'avait touché.
Il y a eu quelques tentatives.
Quelques textes qui, j'ai mis du temps à le comprendre,
finalement, ne parlaient que de moi.
Et puis.
Et puis Emmanuelle a lu Le coeur des louves.
Et puis nous avons échangé.
Et puis j'ai esquissé un texte.
Un trait d'union
Entre elle et moi.
Quelques phrases, à peine une poésie.
Pour dire l'indéfectible lien.
Entre une enfant et sa mère.
L'amour
Que rien ni personne ne peut délier.
Pas même le temps.
Qui passe.
Qui passe.

Avec le temps

Ce texte, je l'ai confié à Emmanuelle.
Et elle l'a fait sien.

Avec le temps

Cet album,
c'est une rencontre
c'est une aventure
c'est du temps

Cet album
c'est pour nous, pour vous.
C'est de l'amour
à partager.

Avec le temps

"Ma Mère"
verra le jour aux éditions Thierry Magnier
en septembre 2015.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Stéphane Servant
commenter cet article
5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 11:54

Il en aura fallu, du temps.
La Petite a commencé à naître il y a presque deux ans.
Elle était si petite.
Elle ne se ressemblait pas encore.
A peine quelques feuillets.
Une écriture fragile et tremblante
Que j'ai couchée dans l'écrin brouillonnant
d'un berceau de ratures.
Elle était si petite, la Petite.
Si Petite.

 

Si Petite

Et puis elle a grandi, la Petite.
Elle a fait ses premiers pas.
Ses pieds nus dans l'encre.
Sautant par-dessus les lignes.
Eclaboussant sans cesse
De son rire sauvage
Et mes jours et mes nuits.
Mais je n'ai rien dit.
J'ai laissé faire.
Je ne voulais pas l'effrayer,
la Petite,
l'Enfant au ventre rempli de vide et de nuit.
Silences.
De longs silences.
Des heures passées à l'épier.
Déambuler.
Elle cherchait. Elle cherchait.
Et puis elle a fini par trouver une voix, la Petite
Des voix qui sont devenues siennes.
Celles de la renarde, de la grenouille, du geai et de la chouette chevêche.
Elle s'est constuit un monde.
De plume, d'argile, de peau et d'os.
Avec les étoiles comme des lampions.
Et des nuages au bout des doigts.
Un monde
A sa mesure.
Elle a fait
sa vie.

 

Si Petite

Un matin,
elle s'en est allée, la Petite.

Et moi, je suis resté là.
Pendu au souvenir de ses yeux.
Comme un crapaud au-dessus d'un puits.

Et la voici qui revient
aujourd'hui
la Petite
plus belle
que jamais.


 

Si Petite

A la fin de l'été,
vous aurez une chance de la croiser...


 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Stéphane Servant
commenter cet article
5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 08:01

Retrouvez-moi le samedi 13 et le dimanche 14 juin
près du phare de Doëlan pour
le Festival du Livre Jeunesse Rêves d'Océan !

Océan

Partager cet article

Repost 0
Publié par Stéphane Servant
commenter cet article
26 mai 2015 2 26 /05 /mai /2015 07:38

Je serai le samedi 30 mai et le dimanche matin du 31 au Salon du livre de Caen.
Tout le programme ICI

Epoque

Partager cet article

Repost 0
Publié par Stéphane Servant
commenter cet article
25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 12:18

J'ai croisé leur route, si je ne me trompe pas, au Salon du livre de Montreuil, à l'automne 2013.
Des jeunes qui lisent, quoi qu'en disent les corbeaux médiatiques, on en croise souvent.
Des jeunes passionnés de littérature, il en existe bien entendu.
Mais ceux-là
, à
la manière d'une bande de pirates, ils écument les salons du livre.
Ils y traquent les pépites qui feront briller leurs yeux.

Sans peur, ils vont à l'abordage des livres et des auteurs.
Une fois les poches remplies, ils rentrent chez eux et ils déposent leur butin sur leurs blogs.

Les pirates, ce sont eux : Iris, Lucille, Jolène, Amélie, Tom et Nathan.

 

PIRATES

Les pirates, je les ai revus au Salon de la Porte de Versailles quelques mois plus tard.
Et encore à Montreuil en décembre 2014.
Ils voulaient des dédicaces, ils voulaient discuter. On s'est donné rendez-vous.
Tous ensemble, l'été précédent, ils avaient lu Cheval Océan à voix haute, face aux vagues.

Et ils avaient fait quelques photos de ce moment-là.

 

PIRATES

Ils m'ont expliqué qu'ils venaient des quatre coins de France.
Et même de l'étranger.
Qu'ils se retrouvaient
souvent comme ça,
liés par leur amitié et par leur passion commune de la littérature.
Avec des goûts et des sensibilités différentes, bien sûr.
Mais avec cette passion partagée.

Et ça, leur enthousiasme, leur amitié, cette passion, ça m'a plu.

C'est pourquoi, je leur ai proposé de lire en avant-première
le texte sur lequel je travaillais alors : La langue des bêtes.


Le roman n'était pas encore tout à fait fini. Il n'était pas encore tout à fait débarrassé de ses scories.
Encore trop maladroit pour aller seul dans le monde. Trop timide, un peu dépenaillé, embrousaillé.
Mais j'avais envie de leur donner ça, aux pirates.

 

PIRATES


Quelques temps plus tard,  ils ont donc été les premiers vrais lecteurs à accueillir le texte.
Je ne sais s'ils l'auront aimé.
Mais là n'est pas vraiment la question.
Si la littérature devait servir à quelque chose, elle pourrait servir à ça.
A tisser des liens.



Voici justement les liens vers leurs blogs :

Iris

Lucille

Tom

Nathan

 

Et longue vie aux pirates !
 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Stéphane Servant
commenter cet article
19 mai 2015 2 19 /05 /mai /2015 11:33



Elle s'appelle Petite.

Elle est le personnage principal du roman La langue des bêtes,
à paraître en septembre prochain
aux éditions du Rouergue.


 

Elle s'appelle Petite.
Elle est née en septembre 2013.
"Elle a commencé à naître" serait peut-être plus juste,
puisqu'elle a pris son temps pour venir au monde.
Plus d'un an.
Mais peut-être a-t-elle en fait commencé à naître bien avant?
Sans que je n'en sache rien.
Immobile et silencieuse. En apesanteur.
Lovée. Dissimulée.
A mon propre regard.


 

Personnages clandestins.
Haillons d'encre
Attisant leur propre feu
Dans les soutes obscures de l'imagination.


 

Elle s'appelle Petite.
J'ai appris à la connaître
au fil du temps.
Elle est la fille de l'Ogre et de la funambule.
Elle pourrait fredonner "One more cup of coffee" de Dylan
ou "Innocent when you dream" de Tom waits
Elle pourrait déchirer les pages de "De l'autre côté du miroir" de Lewis Caroll.
Elle pourrait se laisser bercer par le piano de Ludovico Einaudi.
Elle vient de là, la Petite, elle vient de là.
Et la Petite, elle aimerait certainement les photos de Laura Makabresku.


 

Les photos de Laura, je les ai découvertes à l'automne 2013.
Plus exactement, j'ai découvert celle-ci :


 

 


Et, étonnamment, cette photo racontait une histoire,
une histoire qui était un fragment de l'histoire que j'étais en train de raconter...

De la magie, je vous dis.

Il y a une proximité.
Une porosité
entre nos deux univers.
Un regard décalé.
Le regard de la Petite
Qui donne au réel
la texture des songes
Qui fait de la vie même
un conte de fées
mystérieux, cruel et envoutânt.


 

L'intuition que chaque chose de ce monde
est habitée.
Que tout bruisse et palpite.
Que tout fait sens.
Que tout est relié.
Qu'il suffirait de peu pour
que les animaux reviennent à la vie
que les ombres s'animent
que les étoiles tombent en pluie
que notre sommeil dure mille ans.

 


 

Un monde où tout est fragile, diffus, incertain.
Un monde merveilleux et inquiétant.
Où les diables et les dieux se tiennent
à la croisée des chemins
Tirant tour à tour sur le fil tendu de l'enfance.



Les images de Laura Makabresku,
sans que je puisse expliquer par quelle magie,
résonnent infiniment avec La langue des bêtes.
Je suis certain que la Petite les apprécie tout autant que moi

et ces photos ont sans doute contribué à enrichir l'imaginaire de mon enfant sauvage...
 




Aujourd'hui,
le roman a pris la direction de l'imprimerie
et je suis très heureux
qu'une photographie de Laura
figure sur la couverture du roman.

 

DE LA MAGIE

Laura Makabresku est une photographe polonaise.
Je vous invite à vous perdre
dans les méandres de son univers ICI

Partager cet article

Repost 0
Publié par Stéphane Servant
commenter cet article
9 mai 2015 6 09 /05 /mai /2015 07:05
Guadalquivir - Brooklyn

Guadalquivir,
moyen métrage réalisé par François Chaillou
à partir du roman paru en 2009,
décolle pour New York
dans la sélection Art of Brooklyn Film Festival 2015 !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Stéphane Servant
commenter cet article
6 mai 2015 3 06 /05 /mai /2015 09:13
Chapitre 67


Un texte commencé dans un TGV en décembre 2013, achevé face à la mer en avril 2015.

La langue des bêtes, un roman à paraître en septembre prochain...

Partager cet article

Repost 0
Publié par Stéphane Servant
commenter cet article
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 06:18

La semaine prochaine, je serai sur le Zinc, à Epinal...


Visu-Zinc-2015-BD.jpg

Partager cet article

Repost 0
Publié par Stéphane Servant - dans CARNETS
commenter cet article