3 juillet 2018 2 03 /07 /juillet /2018 09:49

"Boucle d'ours" et "La culotte du loup" réunis pour un livre-cd
à paraître en septembre chez Didier Jeunesse !

 

L'album s'appelle "Les histoires culottées de Stéphane Servant",
j'y raconte les histoires, les illustrations sont toujours de Laëtitia Le Saux,
et c'est Jean-Marc Parayre qui joue de la musique...

 

En ce début d'été, Jean-Marc y travaille d'arrache-pied,
la preuve en image !

Histoires culottées

RDV en septembre !

Partager cet article

Repost0
13 juin 2018 3 13 /06 /juin /2018 09:48

Du 20 au 23 juin 2018,
je serai dans les collèges et lycées de Casablanca.

On y parlera de Sirius
qui vient de remporter le Grand Prix des Jeunes Lecteurs de la PEEP
(Fédération des parents d'élèves de l'enseignement public).

Chouette !

Casablanca

Partager cet article

Repost0
8 juin 2018 5 08 /06 /juin /2018 17:37

En attendant l'orage,
correction des épreuves de "Vieux Poilu",
une nouvelle à paraître en septembre
aux éditions Thierry Magnier...

Vieux Poilu

Partager cet article

Repost0
3 mai 2018 4 03 /05 /mai /2018 09:33

En 2014 et des poussières,
j'ai écrit "Celui qui n'est pas là"
à partir de témoignages collectés en Ardèche
lors du Festival Essayages.

 

Un texte inédit qui donne la parole
au fantôme de l'homme
toujours absent, fauché par la guerre.
Par les guerres.
Peu importe le nom du carnage.
Ne restent que des chiffres. 70, 14, 40, 62...
L'homme n'est jamais là.
Chair à canons, victime de l'état,
fleur au fusil, peur au ventre, couteau entre les dents,
gouailleur, frondeur, lâche ou déserteur...
Ne restent que les échos de cette vie
qui ne défilera jamais,
faute d'avoir trop,
ou pas assez, marché au pas.
Un texte comme une adresse à celle qui reste,
seule, là-bas, sur la terre refroidie.
La mère, la femme, l'amante, la soeur...
Celle qui vit, pleure, rit, jouit, chante, vit, malgré tout.

 

Ce texte est devenu pierre, bois et métal
sous les doigts du sculpteur Guy Frédéricq.
Sons, musiques et chant (Jean-Marc Parayre, Laure Sorribas)
sont venus habiter ces sculptures.
L'installation "Je ne suis pas là" sera visible au fin fond de l'Aude,
dans le village de Serres, du 10 au 13 mai 2018

dans le cadre de la manifestation Artistes à Suivre.

 

Et le jeudi 10 mai à 18h30, je ferai une lecture de ce texte,
entre coups de gouges, coups de gueule et coups d'archer...

 

Au plaisir de vous y retrouver !

Je ne suis pas là

Partager cet article

Repost0
31 mars 2018 6 31 /03 /mars /2018 10:03
EscaleS

Le samedi 07 avril
et le dimanche 08 avril au matin,
je serai à Bordeaux
pour l'Escale du Livre 2018.

 

Ensuite,
le mardi 10 avril à 19h,
retrouvons-nous à La Gaîté Lyrique à Paris.
Ce sera la remise du Prix du Roman d’Écologie
pour lequel Sirius est nominé.

(Photo : Collectif Faux Amis/Hans Lucas)

(Photo : Collectif Faux Amis/Hans Lucas)

Partager cet article

Repost0
14 mars 2018 3 14 /03 /mars /2018 10:26
(Photo : J. Magre)

(Photo : J. Magre)

Te souviens-tu
Du regard jaune de ce renard
Immobile
Au beau milieu du chemin
Et des serments secrets
Qui furent ce jour-là
silencieusement
Échangés ?

 

Te souviens-tu
Du sourire méprisant
Que dessinaient
Sous la peau blême
les côtes tendues
De ce chien
Que tu avais trouvé
Mort
Jeté
au fossé ?

 

Te souviens-tu
Des grilles
Des vitres
Des portes
Des lames
Des poings
De tes yeux
Ensevelis
Sous l'oreiller.

Te souviens-tu
Comment tu n'as jamais pu
briser
De la bouche
du père
Le cadenas d'acier ?

Bien sûr, tu t'en souviens.

 

Nos enfances
Sont frappées
D'enchantements
De tremblements
De silences terrifiés.
Nous en gardons
de grossières coutures
A l'endroit
Du cœur.


 

 

Partager cet article

Repost0
6 mars 2018 2 06 /03 /mars /2018 11:16


 

(Photo : collectif Païen)

(Photo : collectif Païen)

Il fut un temps où nos rêves étaient
plus grands
que nous.
On avait au creux
des nuits des reins
des embrasements.
Du feu
au fond
du ventre.
Des hurlements
pleins
la gorge.
Des murmures
à l'ourlet
du cœur.
Et des rires
Des rires
Des rires
à lacérer l'aube.
Rien de tiède sinon nos haleines
quand je mordais ton oreille
ta nuque ton sein
jusqu'au sang,
tu t'en souviens ?
On avait
deux
mille
vingt
cinq
ans
à peine
Et rien
ne pouvait nous calmer
Que les tempêtes.
Dis-moi
Elle est où cette vague ?
Il est passé

Le déluge ?
Tu t'en souviens comme ça nous renversait ?
Et nos ventres, et nos sexes, et nos souffles, et tes yeux dans mes yeux.
Toi, dans moi. Et moi, tout autour de toi.
Nos corps, des rires,
A faire chialer
les étoiles.
Du feu
Au goulot même de la vie,
sur la banquette arrière
du manège du ciel.
T'en souviens-tu ?
Combien les rêves
emplissaient nos nuits
débordaient nos jours ?
Qui donc
Les a ainsi remisés?
Au fond des dossiers,
derrière des écrans,
Nos rêves,
Petites archives comptables
Lambeaux, fragments, rognures,
pièces à éviction,
nos rêves,
les rêves,
petites choses mortes
excisées de la vie,
dûment étiquetées
classées, cadenassées,
nos rêves :
petites choses
vaguement dégoûtantes
honteuses et racornies.
Qui donc ?
Qui donc sinon nous-mêmes,
du bout de nos doigts affairés
Au travers de notre seul reflet ?
Regarde
Regarde
tes yeux :
y vois-tu
autre chose
que des fleurs fanées ?
Tu vois ?
Maintenant,
Dis-moi,
toi,
le monde,
Sommes-nous déjà
si vieux
qu'il ne nous reste
que le souvenir
pour nous tenir
aujourd'hui
si peu vivants
sur l'asphalte mouillé ,
en périphérie
de la vie ?
Quoi ?
Tu pleures ?
Tu
pleures.
Allez,
Allez, l'ami,
enfin,
souris,
encore
une fois.
Allez
Viens
Éclaire ta gueule.
Mouche ton chagrin.
Maquille ta nausée.
Souffle les braises
Déchire tes bas de laine.
Ôte ton corset.
Fais-nous valser
A cent sous
l'heure
A gorges
déployées
La nuit
est encore jeune.
Nous avons
deux
mille
vingt
cinq
ans
à peine.
Allez
Viens
Glisse
ta main
Au creux
De mes reins
laisse-moi
encore
mordre ton oreille.
Ta bouche.
Ta nuque.
Ton sein.
Et si demain
existe
Au balcon de l'aube
Nue
je te prendrai.
Te montrerai
Ici
Et maintenant
comment
encore
S'embraser.

Partager cet article

Repost0
5 mars 2018 1 05 /03 /mars /2018 10:42

Le samedi 10 mars 2018
vous pourrez me retrouver
au salon de littérature de jeunesse
de Saint-Germain-Lès-Arpajon,
dans l'Essonne,
pour parler de SIRIUS
lors de la remise du Prix Sorcières.

Rencontres Sorcières

Ce sera à 14h,
et, bien entendu,
il y aura des Zétoiles
et des Sorcières !

Rencontres Sorcières

Partager cet article

Repost0
22 janvier 2018 1 22 /01 /janvier /2018 09:44

Le vendredi 26 janvier à 19h
RDV à Toulouse
dans les rayonnages de
la librairie L'Autre Rive
pour une rencontre autour de Sirius.

ô Toulouse !

Le samedi 27
et le dimanche 28
vous pourrez me retrouver
non loin de Toulouse,
à St Orens
pour le Festival Jeunesse du Livre Occitanie.

 

ô Toulouse !

Le dimanche 28 à 15h30, j'y causerai dans un micro
sur le thème
" Comment le roman jeunesse s'imagine-t-il l'évolution de la planète?"
Toutes les informations
ICI

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2018 4 11 /01 /janvier /2018 10:03

Les Prix Sorcières, ce sont les prix décernés
par l'Association des librairies spécialisées jeunesse
et l'Association des bibliothécaires de France.

Et c'est avec une grande grande joie
que je vous annonce que Sirius
brille sous la lune des Sorcières 2018 !

Sorcières

Et ça, c'est drôlement drôlement chouette.
Parce que j'aime bien la lune et les corbeaux.
Parce que j'ai une profonde affection pour les femmes qui courent avec les loups.
Parce qu'ici il n'est pas question de dorures, de courbettes, ni de coupettes,
ni de petits fours. Pas de blabla, pas de chichis mais une belle reconnaissance
dans une belle sélection.
Parce que ces sorcières-là, les libraires, les bibliothécaires,
défendent et portent nos livres, celui-là et de nombreux autres
au jour le jour, vers les lectrices et les lecteurs, en vrai, sur le terrain.

 

Bref, les prix, ça vaut ce que ça vaut.
En général, c'est juste pour faire moche au-dessus de la cheminée.
Mais là, vous l'aurez compris, je suis content.

 

Partager cet article

Repost0