28 janvier 2021 4 28 /01 /janvier /2021 09:13

En route pour 2021 !

2021

Rencontres, lectures, dédicaces... les rendez-vous de ce début d'année :

- 31/03/21
Librairie Ombres Blanches - Toulouse (31)
Lectures et Rencontres autour de Félines

- 02>03/04/21
Médiathèque - Perpignan (66)
Lectures et Rencontres autour de Guadalquivir

- 06>08/04/21
Festival Tapatoudi - Pézenas (34)
Lectures et Rencontres

- 28/04/21 // Sous réserve
Genève, Suisse
Lectures et Rencontres autour de Félines pour le Prix RTS ados

- 07>09/05/21 // Sous réserve
Bruxelles, Belgique
Lectures et Rencontres autour de Félines pour le Prix Farniente

- 21>23/05/21
Festival Tapatoudi - Pézenas (34)
Lectures et Rencontres

- 28>31/05/21
Les Eclats de Lire - Le Vigan (30)
Lectures et Rencontres

Au plaisir de vous y croiser !





 

Partager cet article

Repost0
24 novembre 2020 2 24 /11 /novembre /2020 11:19

La semaine prochaine,
parution de "En quête d'un grand peut-être",
un guide signé Tom et Nathan Lévêque,
deux passionnés érudits
qui explorent dans cet ouvrage
l'histoire, l'inventivité,
les particularités et le foisonnement
de la littérature estampillée "ado".

Peut-être...

Un ouvrage tout aussi foisonnant
où vous trouverez articles de fond,
portraits d'éditrices, de libraires, de lecteurs
et aussi quelques nouvelles,
dont la mienne,
intitulée "La chevelure"....

Bonne lecture !


En quête d'un grand peut-être - Guide de littérature ado / Tom & Nathan Lévêque / Editions du Grand Peut-être

Partager cet article

Repost0
13 novembre 2020 5 13 /11 /novembre /2020 13:16
CARNET SPIRALES #10 : MA SOEUR
Après la pluie,
j'ai tendu sous mes pieds
Le chemin des collines.
Entre deux nuages
le soleil glissait
ses craies fauves,
barbouillait en riant
Et la plaine et la ville.
Au loin, déjà,
Des chiens écumants
Se disputaient
L'os rougi
du crépuscule.
Là-bas,
j'ai fermé les yeux :
Il est des incendies
qui de la noirceur des jours
parfois
nous lavent le cœur.
Là-bas,
j'ai pensé à toi,
ma sœur.
Toi,
je te sais sans chemin ni colline,
prisonnière de la ville.
Je te te sais
Les lèvres blanchies
par la nuit
et la nuit transie
par le cliquetis des heures.
Alors
pour toi, ma sœur,
j'ai cueilli
du bout des cils
le petit feu du ciel.
Je te l'offre ici
comme un présent,
une braise ténue
entre les doigts tremblants
de ces quelques lignes.
C'est bien peu,
je sais,
je ne suis qu'un
Prométhée de pacotille.
Mais j'espère que tu trouveras là,
ma sœur,
de quoi raviver
tes joues
et la flamme de ton rire.

Partager cet article

Repost0
6 novembre 2020 5 06 /11 /novembre /2020 11:30
CARNET SPIRALES #9 : Débris

Au burin

elle brise
les sourires
qu'on brandissait
comme des drapeaux
sur les barricades
du petit jour.

A la masse,
elle fracasse

les nuits titubantes
Où on conspirait
près du feu
Contre la gravité
des nos paupières.

Au pied de biche

elle descelle
le premier baiser de nos lèvres
le café à la terrasse de l'aube
la balancelle du ciel
la grâce des oiseaux

la légèreté de nos pas
la montagne de l'automne

les fleurs des poèmes
la joie du vin
les chants de nos poitrines

et les rêves
de nos jours.

A la lame
elle cisaille
Les envols de nos mains
Le velours de ma langue
Les colchiques de tes seins
Et tous les mots d'amour
qu'on laissait voguer
dans l'onde de la baignoire
à cinq heures de l'après-midi.
Des bateaux de papier

qui faisaient de nous
des marins aux joues rosies
et qui sans peine
nous portaient
jusqu'au lendemain.

Il y a des jours,
sans éclats,

où la tristesse
nous fait miettes.
Et peaux mortes
dans l'eau du bain.

Mais je t'en fais la promesse :

bientôt
de mon visage
je chasserai la poussière,
sur tes yeux
je lécherai les cendres,

nous balaierons
ensemble
les gravats d'hier.

En dansant
sur les ruines
nous ferons sécession
de la peine et du chagrin.
Nous bâtirons
une maison sans murs, sans porte
et sans toiture
pour sur le lit
des rivières
laisser courir
et nos doigts et nos corps et le ciel.
Tu verras,
ensemble,

demain

nous remettrons
des chemins sous nos pieds
du feu dans nos poings
des baisers à nos lèvres
et la joie
à l'endroit du cœur.


 

Partager cet article

Repost0
31 octobre 2020 6 31 /10 /octobre /2020 10:52
CARNET SPIRALES #8 : L'arbouse
L'arbouse
rougit le chemin
Un rire d'enfant
s'évapore dans la montagne
Ce matin
les sorcières
ont déserté la forêt
Ici l'automne moissonne
le chant des oiseaux
les derniers brins de lumière
Là-bas déjà
le ciel saigne au couchant
Du bout des lèvres
je te fais des promesses
de printemps
même si je sais
que bientôt l'hiver sera là
et que les pierres et le ciel et mon cœur
seront pris de givre
des mois durant
Toi, tu ris,
tu laisses glisser ta robe
sur tes chevilles
et tu ouvres les draps
Viens.
Il suffit parfois d'un mot
pour oublier nos rides, nos tremblements
et l'épaisseur de la nuit qui arrive
Viens.
Viens en moi.
Il suffit d'un seul mot
pour éloigner les ombres
pour embraser les montagnes
Il suffit d'une robe au pied d'un lit
pour faire durer le jour
pour être certain
que demain le soleil reviendra
Viens.
Et pour un soir encore
même si je me sens si vieux
je m'abandonne
aux rêves
à tes bras
au temps
avec la confiance d'un enfant
Viens
avec moi.

Partager cet article

Repost0
22 octobre 2020 4 22 /10 /octobre /2020 10:45
CARNET SPIRALES #7 : Le moineau

Je n'ai pas hésité

avant de prendre la plume

et là, sur l'avenue,

de son tranchant

me suis désossé

le cœur.

Pourtant,

vous le savez,

il est bien plus facile

de confier ces petits animaux

aux bons soins

de l'équarrisseur,

d'enfouir les yeux dans ses poches

de peindre sur ses lèvres un sourire indolent

d'oublier tout à fait

qu'un jour

ils brillaient

dans notre poitrine

comme de si jolis

petits soleils

qu'on promenait, tout fier,

main dans la main

sur la grande avenue

de la ville.

Mais voyez-vous

j'étais curieux

de savoir jusqu'où la nuit s'étendait

de ce côté du monde

et d'un seul trait

je l'ai fendu en deux.

A l'intérieur

il n'y avait rien d'autre

qu'un moineau

aux ailes rompues

par

un café refroidi et des nuits chiffonnées et le miroir narquois

les larmes du matin le rire du cendrier et le vertige du vide

de toutes ces journées

qui me séparaient

maintenant

de toi.

Voilà comment

sans y prendre garde

prisonnière de sa cage

et de cet amour brisé

la vie

s'étiolait.

Tout l'été,

j'ai bercé l'oiseau,

du bout des lèvres

lui ai donné la becquée :

des brins de soleil

un souffle sur ma nuque

des soupirs d'oreiller

d'autres peaux

que la tienne.

A l'automne venu

j'ai ouvert les mains :

l'oiseau s'est envolé.

Je n'ai rien fait

pour le retenir.

Les oiseaux sont nés

pour le ciel

et nous autres

pour espérer.

Voilà pourquoi

vous me voyez

si souvent

perché aux arbres

dénudés

de l'avenue.

Vous, vous esquissez

un sourire un pas

de côté

le pauvre fou,

pensez-vous.

Mais je m'en moque

je reste là,

les yeux jetés au ciel

la poitrine béante

le corps écartelé

par l'attente.

Le pauvre fou,

pensez-vous

Mais je m'en moque

Vous ne savez rien

d'un cœur déserté

par les oiseaux

 

Partager cet article

Repost0
9 octobre 2020 5 09 /10 /octobre /2020 09:23

"Félines" est sélectionné
pour 19ème Prix des Lecteurs en Seine !

En Seine


A cette occasion,
les organisateurs m'ont demandé
une petite vidéo de présentation.

C'était l'occasion
pour mettre en scène le début du roman !



 



Vidéo & Musique : Jean-Marc PARAYRE
Voix & Montage vidéo : Stéphane SERVANT
Merci à l'équipe du Pôle Culturel de la Manufacture (Montolieu) pour l'accueil !

Partager cet article

Repost0
16 septembre 2020 3 16 /09 /septembre /2020 09:27

Aujourd'hui, parution de "Rêves américains",
recueil collectif de nouvelles autour des États-Unis,
publié par les éditions Thierry Magnier.

 

Rêves américains

Vous pourrez y trouver, entre autres,
le bichon de Donald T.,
une amish éclairée,
le fantôme de Jimi,..
et ma nouvelle, (mystérieusement) intitulée "Un nouveau monde"
qui vous emportera au-delà
de la Mer des Ténèbres.

Bonne lecture !

Partager cet article

Repost0
14 septembre 2020 1 14 /09 /septembre /2020 08:24

Dans le cadre de la manifestation
Dire et Lire à l'Air 2020,
organisée par la Médiathèque Départementale du Gers,
je serai bientôt sur la route
en compagnie de l'illustratrice Ilya Green
et le musicien Jean-Marc Prayre
pour la lecture musicale et dessinée "Monstres & Merveilles"

Sur la route

Mesdames et messieurs, chers et tendres enfants, il est là.
Oui, il est là. Vous ne le voyez pas. Pas encore.
Mais il est bien là, derrière ce rideau.
L’erreur de la nature.
Le survivant d’un peuple primitif, aujourd’hui heureusement, disparu.
Ni homme ni animal.
Grotesque et effrayant.
Le seul et l’unique.
Le Monstre !


 

Sur la route

"Monstres & Merveilles"
C'est une histoire qui fait trembler.
C'est une histoire d'amitié.
C'est une histoire monstrueuse qui interroge notre propre humanité.
Au fil des mots, dans une ambiance d'antique fête foraine,
les Monstres surgissent sous le pinceau d'Ilya Green
et l'archet de Jean-Marc Parayre.



Venez voir les Monstres !
 

> Vendredi 18 septembre
- 20h30 Ordan Larroque, sous le chapiteau, Place des Marronniers,
 
> Samedi 19 septembre
- 14h Lupiac, salle des fêtes
- 19h Masseube, jardin de la médiathèque, 19h
 
> Dimanche 20 septembre
- 11h Jü-Belloc, chapiteau de l'école de cirque
- 16h30 Riscle, dans les arènes

Partager cet article

Repost0
15 avril 2020 3 15 /04 /avril /2020 09:16

Nouvel extrait de la lecture musicale
"Sous les zétoiles de Sirius"
d'après le roman "Sirius"
Voici le chapitre 0
où ma voix est portée par
la musique et les sons
de mon compagnon de route 
Jean-Marc Parayre.
Bonne écoute !

Partager cet article

Repost0